MASCARA ALGERIE DE MA JEUNESSE

 

La galerie photos est un espace pour voir ce qu'était Mascara et ce qu'il est devenu et non pour débattre des douloureux événements, merci de votre compréhension.

 
Home / Photos souvenirs /

Jardin Pasteur jardinier

pasteur_cortes.jpg Magasin NAKAMThumbnailsJardin Pasteur?


Maison du jardinier, Mr CORTES, au jardin Pasteur


Author
Martine CORTES
Visits
9813

11 comments

Add a comment

CAPTCHA Image

  • Claude Sauvage - Wednesday 22 February 2012 03:19
    Voici donc cette maison dont je parlais en commentant une autre photo, récente elle aussi, mais prise à l'opposé et sans rien d'autre que le chemin vers le portail de sortie. Que ce soit pour moi l'occasion de rendre hommage à M. Joachim Cortès, chef-jardinier de ce jardin Pasteur et, accessoirement ici, mon oncle. Ce Monsieur n'a suivi qu'une très courte scolarité, mais était capable de me donner les noms latins de toutes les plantes et fleurs du jardin Pasteur, noms accompagnés, bien sûr, de leur correspondant français... Il a suivi mes études avec le plus grand intérêt, comme s'il voyait se réaliser un rêve dont la vie l'avait privé à une époque difficile (entre autres, il fut prisonnier des Allemands pendant près de 5 ans...). Je me souviendrai toujours de la fois où, étant venu me rendre visite au Québec avec son épouse, ma marraine, et ma mère (mon père, Roger Sauvage, étant déjà décédé à ce moment-là), je les avais emmenés dans un de mes cours à l'Université, où je les avais présentés comme des inspecteurs venus de France pour m'évaluer... Ce fut mémorable, d'un comique touchant et irrésistible, les étudiant-e-s ne sachant plus quoi faire pour m'aider. Et je ne vous dis pas,lorsqu'à la fin du cours, je leur révélai la vérité... J'ai dû me réfugier sous mon bureau, les commentaires des dit-e-s étudiant-e-s tournant à peu près tous ainsi: «Madame, (s'adressant à ma mère), mais quelle idée avez-vous eu de mettre un fils comme ça au monde?». Depuis ce jour-là, mon oncle m'a appelé «Maestro», ce qui, je l'avoue en toute absence de simplicité, m'a beaucoup touché. Joachim Cortès repose sur les hauteurs de Cagnes-sur-mer, près de son épouse et non loin de mes parents, au milieu d'un jardin-forestier comme il les aimait. Salut, Tìo.
  • Djamel BENOUGUEF - Thursday 7 June 2012 20:29
    Ce chef jardinier en l'occurence Mr Joachim CORTES;qu'il repose en paix.Il nous a légué la pépinière tout près de chez lui.C'est une personne qui admire son boulot.Je fréquentait le jardin pour aller à la maternelle de l'Argoub jusqu'à la fin de on 1° cycle(mai 1970)La pépinière etait impécable Et la détérioration a commencé.Actuellement ce n'est qu'un souvenir.Famille CORTES soyez heureux d'avoir eu un personnage pareil.Reposez en paix Mr CORTES.
  • Martine CORTES - Thursday 7 June 2012 23:16
    Je suis la fille de Mr Joachim CORTES,merci Djamel BENOUGUEF je suis très touchée de votre message.
  • Djamel BENOUGUEF - Friday 8 June 2012 13:27
    je vous remercie beaucoup de votre message et je suis très satisfait d'etre tombe sur la fille de feu Joachim.Si jamais vous viendrez a Mascara,soyez la bienvenue.
  • ANDRE CORTES - Wednesday 19 September 2012 19:33
    MON CHER DJAMEL aprés être tombé sur la fille, vous tombez sur le fils qui vous remercie de vos paroles bienveillantes sur mon père
  • BENOUGUEF Dj - Friday 21 September 2012 13:17
    J'ai été très flatté de votre message Monsieur André CORTES.Dans la vie ,il ne faut pas etre ingrat.Monsieur Joachim a légué quelques choses,il faut etre reconnaissant.Feu Joachim,aimait sa noble fonction.Qu'il repose en paix.Comme,je l'ai formulé à Madame Martine:vous serez le bienvenue Monsieur André.Cordialement.
  • Michelle Cortes - Wednesday 10 October 2012 10:22
    Cher Monsieur Djamel Benouguef
    Je suis la fille aînée de feu Monsieur Joachim Cortes. Aujourd'hui , c'est le huitième anniversaire de son décès et je tiens à l'honorer comme vous-même, nul doute. Je vous envoie donc ce message depuis Brisbane, Australie, où je vis depuis 1971. Mon père n'était pas seulement le chef jardinier de la ville de Mascara, il cumulait aussi une autre fonction officielle, celle de sapeur pompier. Dans ses fonctions officielles, autant qu'en dehors de celles-ci, mon père, Joachim Cortes, avait des dons merveilleux et appréciés de tous. Il pouvait créer des chrysanthèmes de telle grosseur, qu'il n'en fallait que cinq pour faire une gerbe ! et beaucoup d'autres merveilles ! C'était aussi un cuisinier d'élite: paellas, méchouis, gazpachos oranais, calderos, bouillabaisses, pelotas pour Noël et ses fameuses crêpes, régal de toute la famille, de mon cousin Claude en particulier, et des tous les amis. Pour la petite histoire, un ami intime de mon père, Vincent Cerdan, d'origine espagnole, prisonnier de guerre à ses côtés, passa par l'Espagne, en 1945, pour rendre visite à ses grands-parents. Ces derniers lui donnèrent en souvenir un sarment de vigne de raisin muscat. Vincent, à son retour à Mascara, confia précieusement ce sarment
    à mon père qui en prit grand soin. Des années plus tard, Vincent, devenu restaurateur, demanda à mon père de l'aider pour un banquet. Ce jour-là, mon père lui fit une grande surprise: un énorme couffin porté par deux ouvriers ...
    Et que contenait-il ce couffin ? je vous le donne en mille, Monsieur Djamel ...
    une seule grappe de ce fameux raisin muscat ! "C'est trop, s'exclama Vincent !" et alors les ouvriers d'extraire la grappe du couffin délicatement, et quelle grappe ! 17 kg et demi ! oui, d'une seule pièce ! C'est que la magie de Joachim était passée par là. Imaginez la joie de Vincent et de ses invités ! Ce même jour, mon père avait eu recours aux deux mêmes ouvriers pour transporter une citrouille turque de 80 kg au marché: un autre exploit de 'Joaquinèt'. Chaque visiteur du marché eut droit à son morceau de citrouille gratuit ! Il y aurait encore beaucoup à dire sur mon cher père. Il m'a laissé une mémoire indélébile de 'l'encyclopédie' de sa vie. Je suis habitée de cette mémoire par le menu détail et j'en suis fière. Mes parents, aussi bien mon père que ma mère, m'honoraient aux yeux de beaucoup en affirmant: " Michelle est notre fille aux mains en or". Ce qui me faisait rougir. Ne savaient-ils pas que je n'étais que l'héritière modeste des qualités de mes parents ? Mon cher Monsieur Djamel, je suis heureuse de partager aujourd'hui ces souvenirs avec vous et avec ceux qui voudront bien les lire. Savez-vous que suis l'auteur de cette si belle photo ci-dessus et qu'elle est revenue d'Australie en premier lieu ? Je vous suis très reconnaissante de vos bonnes paroles à l'égard de feu mon père. Merci de toujours voir en moi une Mascaréenne fidèle à ses racines. Ce sont aussi les vôtres. Avec ma grande affection, Michelle Cortes.

  • BENOUGUEF Djemel - Wednesday 10 October 2012 22:24
    Après Madame Martine,Monsieur André,c'est le tour de Madame Michelle.Eh bien chère madame votre message m'a beaucoup touché.J'en suis tres reconnaissant et je vous remercie.Michelle aux mains en or;actuellement;aux paroles timbrées de sincérité et d'amour fraternel.Des éloges en provenance du grand pays des kangourous,eh oui;recevez madame michelle toute ma gratitude.Revenant à feu Monsieur Joachim.Quand;j'ai dit famille Cortes soyez heureux d'avoir eu un personnage pareil;c'est que mon intuition était juste.Je viens d'apprendre par vous Madame Michelle;l'ainée beaucoup de chose concernant feu Joachim.Mascara a énormément donné.Je pourrais comparer feu Joachim à Monsieur GIL Albèrt,l'autre homme aux multiples métiers.Ca fait toujours plaisir de connaitre les prouesses de nos compatriotes.Pour ce qui est de la grappe de muscat de 17 kg et la citrouille de 80 kg,c'est des records à intégrer dans le guiness.Malheureusement;à cette époque;il n"éxistait pas je pense.Il ne faut pas oublier aussi;que la technique et le savoir faire;conjugués à la nature du bon sol on ete les facteurs de la réussite.Madame Michelle,j'ai été honoré de vous lire et que je crois fermement que vous aviez hérité de beaucoup de choses de vos formidables parents.Qu'ils reposent en paix.Madame Michelle,vous n'etes pas la seule Mascareenne fidele à ses racines.Je l'ai su à travèrs les pelerinages effectués à Mascara et les commentaires formulés dans ce merveilleux site,que tous les enfants de Mascara sont amoureux d'elle.On ne peut s'en passer d'une qui a vu naitre 3 ou 4 quatre générations.Un grand hommage à Monsieur Pierre d'avoir eu l'idée de creer ce créneau qui nous a donné l'occasion de se connaitre et d"exprimer tout ce quon a à l'intérieur de nous meme.Sur ces lignes,je vous dit au revoir Madame Michelle et à la prochaine.Djamel qui vous salue chère Michelle.Cordialement.
    .
  • Djemel BENOUGUEF - Friday 22 February 2013 18:15
    Eh oui,le hasard a voulu que je retourne à cette image qui montre ou habitait un certain feu Joachim CORTES.Qu'il repose en paix.J'ai eu l'occasion d'échanger des commentaires avec mesdames Martine et Michel ainsi que monsieur André.Pourquoi suis-je retourné à cette illustration?Eh bien,je viens juste de lire un temoignage de monsieur André dans la rubrique:l'armoire des souvenirs.Monsieur André décrivait admirablement les entrées et les quartiers de Mascara.Franchement;c'est un témoignage timbré d'amour nostalgique.Lire ce récit m'a fait un tres grand d'honneur.C'est à votre tour monsieur André de vous adresser mes louanges.Et relater ce qu'a été Monsieur EL GOTNI;en le comparant pour ses prouesses aux grands artisans de' la demi finale de la coupe du monde 1986,en l'occurence Messieurs:GIRESSE-PLATINI-BATTISTON.Franchement,je vous félicite.Mascara;commenté par vous Mr André montre à quel point cette ville est adulée.Votre description des différents endroits laisse pantois;toute personne qui lit ce commentaire.Il est fabuleux et nostalgique.Je vous suis tres reconnaissant.Si jamais vous viendrez revoir votre ville tant aimé,vous serez le bien-venu chez moi;meme pour la fille CORTES.Recevez bien Mr André mon tres grand bonjour de MASCARA.cORDIALEMENT.
  • ANDRE CORTES A M. BENOUGUEF DJAMEL - Friday 1 March 2013 18:49
    Merci pour vos commentaires toujours élogieux . Mascara c'est vrai, reste encré dans nos mémoires et si mes pas me ramenaient dans ce site merveilleux, ne ne manquerai pas de vous faire un petit signe - Bien à vous ANDRE
  • abdelhamid boumediene - Friday 29 July 2016 16:01
    mon defunt pere boumediene beghdad qui a travaille dans ce jardin sous la responsabilite de Mr Cortes et qui a ete nomme chef jardinier en 1962 a sa place a bien entretenu cet espace mythique qui a garde intact sa beaute,sa proprete etsa diversivite flaurale et cela jusqu au depart a la retraite de mon defunt pere